Skip to content
6 juillet 2012 / karleyn

Intime campagne #2 – Christophe Ecobichon

Ceci n’est pas un dessin d’écolier. Quoique…

Comme un enfant, mêler le réel et le mythe. Ce que je vois, ce que j’ai envie de voir.

Le territoire de Bazouges-la-Pérouse, sous le stylo à bille bleu de Christophe Ecobichon, est entremêlé de paysages où l’homme a inscrit sa présence, dans des bâtiments, des véhicules, des plantations… et de mots. Des mots pour inscrire l’homme dans le territoire, l’humain avec ses émotions, ses désirs, ses étonnements ou ses certitudes.

Des mots qui ne décrivent pas. Des mots pour dire ce qui compte vraiment, ces mots qu’on se dit à soi-même, qu’on fait semblant d’extraire du monde qui nous entoure, alors qu’ils viennent de nos plus intimes profondeurs. Ces paroles qui se lisent entre les lignes de l’univers, en filigrane.

Comme Don Quichotte, faire de l’ordinaire une épopée, de notre banale personne un héros.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :